Je suis abonné à la mailing list GWT et à celle de Fop. Ces deux technologies possèdent une large communauté dans le monde, sur laquelle on peut s'appuyer pour trouver de l'aide.

La liste de Gwt a la particularité d'être un groupe google, ce qui a l'avantage de pouvoir configurer la reception de messages de différente façon selon ses envies.

Personnellement, je reçois 2 ou 3 mails récapitulatifs des mails Gwt par jour. Je parcours rapidement les threads et lorsque je tombe sur un sujet qui m'intéresse, je prend le temps de lire et si je peux aider quelqu'un, je le fais avec plaisir.

C'est l'un des points intéressant du monde du logiciel libre. On ne trouve pas ce genre d'aide sur les logiciels privateurs. Le logiciel libre est le seul chemin vers la liberté de l'information. C'est pour cette raison que je n'utilise, tant que je peux, que du logiciel libre à titre privé, et également sur le plan professionnel. Je me suis spécialisé en logiciel libre dans le cadre de mon travail pour des raisons éthiques. Je milite pour protéger ma liberté et celle de mes clients. Du point de vue de mes clients, c'est l'indépendance technologique qui est l'argument qui fait pencher la balance vers le logiciel libre.

Pourquoi le logiciel libre à pris autant d'ampleur ces dernières années ? Un élément de réponse se trouve dans le cercle vertueux qui se forme grâce à la facilité d'accès à l'information qui attire les hackers les plus doués. Toute la communauté bénéficie des améliorations apportées par chaque bout de code développé par les hackers.

Sur le projet, sur lequel je travaille aujourd'hui, je n'utilise que du logiciel libre. J'utilise beaucoup les standards comme Xsl qui me permettent d'obtenir des codes simple et élégants. Je développe sur un système d'exploitation Gnu/Linux, plus précisemment une distribution Ubuntu qui est facile d'utilsiation et qui n'a pas de secrêt (puisqu'elle est libre) et qui possède une grande communauté mondiale et francophone. J'utilise Eclipse qui tout mes lecteurs connaissent. Et puis toutes les briques de mon socle technique sont libre : Hibernate, Spring, Gwt et toutes les api satellites aussi.

Mon client est très content des résultats obtenu sur de telles architectures. Les utilisateurs finaux adorent leurs nouvelles interfaces.

Pour revenir sur le sujet de la liberté, aujourd'hui j'ai lu Microsoft en Afrique : Un véritable système d'exploitation ? qui est un article très intéressant. Cet article permet d'élargir notre vision sur la liberté dans le monde. On se rend bien compte qu'aujourd'hui les systèmes d'informations jouent un rôle essentiel dans notre liberté.

La liberté est fragile, préservons là en utilisant du logiciel libre.